Les smoothies, les jus, les soupes froides, cocktail de vitalité

0
722
smoothies
smoothies

par Chantal Raveau, docteur en pharmacie

Les vacances se profilent. Être en forme pour profiter des beaux mois auréolés de fleurs, de fruits, pimentés de fêtes autour d’un verre et de repas dans la nature ou à la terrasse des cafés. Prendre du plaisir sous l’œil bienveillant de la balance muette. Se gorger de vitamines, de minéraux pour la plus grande joie de notre corps et régaler notre palais en toute bonne foi. Que faire ?                                         

Se plonger dans les recettes des eaux détox, des cocktails sans alcool, suivre la vogue «vegan» «repulpée», glamourisée et mise à l’honneur par toutes les célébrités et leurs coachs… Le déroulement des opérations avant la gourmande dégustation s’orchestre en quatre temps :

Réunir le bon matériel, les ingrédients, confectionner les bases, enfin mélanger, mixer et servir les nectars.

Le matériel            

La plupart des ustensiles et des robots nécessaires existent souvent dans nos maisons. Un seul, peut-être, manque à l’appel : l’extracteur de jus, indispensable pour les plantes herbacées comme le jus de blé vert. La centrifugeuse est largement répandue ainsi que le Blender. La bouilloire électrique doit indiquer la température. À cela s’ajoutent des théières, des tisanières, des passoires, des filtres en papier, des grands pots en verre et un large choix de verres qui, au plaisir des papilles, raviront la vue. ʺTchin, tchin ʺ pour ne pas oublier l’oreille.

La confection du thé, base de certaines préparations nécessite une bonne théière dédiée à cet usage… Un récipient doit être dévolu aux tisanes. Les infusettes du commerce sont à déconseiller car elles ne permettent pas aux feuilles ou autres parties des plantes de gonfler faute de place et ainsi de développer tous leurs arômes et toutes leurs propriétés. L’emploi des filtres à thé est pratique. Il faut ajouter des filtres à étamine et des casseroles (l’aluminium est à bannir). Des bocaux en verre sont utilisés pour les macérations ou les fermentations. Les verres, les carafes seront choisis avec soin : la créativité, le goût des couleurs, des transparences et des assemblages feront le reste. Le «sans alcool, boisson santé» apparaîtra alors comme une fête des sens et comme un cadeau de la nature dédié à notre bien-être.

Le choix des ingrédients

Mis à part le matériel, l’arsenal du barman « biologique » se résume aux boissons bases, à faire ou prêtes à l’emploi, choisies selon les besoins, les goûts et la saison. Les fruits, les légumes et les herbes aromatiques sont frais et de saison. La qualité biologique est primordiale. Les herbes sèches sont conservées à l’obscurité dans un endroit sec et leur conservation ne doit pas excéder une année ; il en est de même pour les épices, les algues sèches etc. Pour certaines préparations de boissons bases, il est parfois plus facile d’utiliser les plantes en poudre même si elles ont une activité moindre : la poudre de blé vert, de chlorelle, de klamath ou de spiruline. Il existe des hydrolats de plantes ou eaux florales, qui sont intéressants de même que des tisanes glacées (1). Les laits d’origine animale ou végétale sont également utilisés, tel le lait de souchet (de noix tigrées) très consommé en Espagne sous le nom d’horchata de chufa (2) Cette «racine du bien-être» se présente sous la forme de tubercules. Elle contient de nombreux oligo-éléments dont le fer, des vitamines en particulier la vitamine E qui protège de l’oxydation les acides gras non saturés présents. Sa teneur en protéines végétales assimilables et en fibres bénéfiques pour l’intestin mérite aussi d’être soulignée.

La spiruline, cette algue d’eau douce largement cultivée en France est désormais commercialisée sous forme de boissons prêtes à l’emploi avec sa couleur bleue due à son pigment, la phycocyanine. Le goût est agréable et ces petites bouteilles méritent une place d’honneur dans les bars, les spas, les cures. Les mérites de cette algue sont immenses en raison de la richesse de sa composition: acides aminés, fer, chlorophylle…(3)

Le jus d’Aloe Vera est préparé à partir de la pulpe. Il est excellent pour la sphère intestinale. Deux à trois cuillères à soupe semblent être une bonne dose. Il est présenté sous forme de gel à boire, prêt à l’emploi (4).

Le jus de blé vert germé: ce jus très réputé est l’élixir de choix dans le Centre Hippocrate, aux USA, mondialement connu. Sa préparation est longue, il faut faire germer le blé puis utiliser l’extracteur car les tiges sont fibreuses. Il reste la solution de la poudre (5).
Il existe bien d’autres boissons bases: celles provenant de la noix de coco et celles obtenues par fermentation, vendues prêtes à la consommation.

Préparation de certaines bases

Boissons fermentées

La fermentation de certaines boissons demande un peu de temps. Il en est ainsi du kéfir et du kombucha.

Le kéfir : boisson des nomades du Caucase peut être à base de lait, de fruits ou d’eau. C’est une boisson fermentée préparée à partir de graines de kéfir. Il existe des graines de kéfir de lait et d’eau. Ces graines peuvent s’acheter dans le commerce ou sur internet. Le mot kéfir désigne une sensation de bien-être en turc.

Kéfir de lait : il faut choisir un lait pasteurisé, de vache, de chèvre ou de brebis. Les propriétés découlent de la présence des ferments lactiques. Il est recommandé d’en tenir compte en début de sa consommation et de commencer par des petites doses afin d’habituer l’organisme. Ceux qui ne tolèrent pas le lactose peuvent en consommer car en raison de la fermentation il se transforme en acide lactique. Le kéfir contient du tryptophane, un acide aminé aux propriétés relaxantes.

Recette :

1 cuillerée à soupe de grains de kéfir de lait, 500ml de lait entier, ajoutez une petite quantité de lait pour rincer les grains, 60ml de crème fraîche épaisse pour un bocal d’un litre. La préparation dure 5 minutes, la fermentation demande 18 à 24 heures.

Dans le bocal, mélangez le lait, la crème en ajoutant les grains préalablement rincés. Couvrez et laissez épaissir le temps indiqué dans un endroit entre 24 et 27°.Filtrez dans un saladier. Rincez les grains avec le lait froid et réservez pour une autre utilisation. Transvasez le kéfir dans un bocal propre d’un litre et recouvrir de lait. Conservez deux semaines au réfrigérateur. » Ce kéfir renforce le système immunitaire, fortifie les os, il est source de vitamines B. (6)

Kéfir d’eau : il faut prendre une eau très minéralisée et sucrée dans laquelle on ajoute une culture de bactéries et de levures. La transformation produit une variété d’acides, d’enzymes alimentaires, de vitamines B. Le taux en sucre est réduit après fermentation. La boisson obtenue est délicieuse et riche en probiotiques.

Cette dernière permet de réaliser par adjonction de fruits et d’herbes des «boissons santé» variées, savoureuses, riches en nutriments. Les fruits frais qui sont ajoutés seront changés tous les jours contrairement aux fruits secs changés simplement toutes les semaines.

Recette 

1 litre d’eau, 50g de sucre de canne bio, 50g de grains de kéfir d’eau. Portez l’eau à l’ébullition, ajoutez le sucre et remuez jusqu’à dissolution. Laissez refroidir. Mettez les grains de kéfir dans un bocal à conserve d’un litre, versez l’eau sucrée froide, couvrez avec un torchon maintenu par un élastique. Laissez fermenter durant 2 à 4 jours. Filtrez dans une bouteille à limonade. Ce kéfir se garde au réfrigérateur 6 mois. Cette boisson est nourrissante, purifiante et source de minéraux»(6)

Le kombucha : boisson populaire à base de thé noir sucrée et fermentée par l’introduction d’une culture de bactéries et de levures. Il est pétillant, rafraîchissant, il contient un peu d’alcool (0,5%), il est interdit aux diabétiques. Des précautions doivent être prises lors de sa préparation. Il est recommandé de demander l’avis à son médecin avant de le boire. Il existe du thé noir kombucha tout prêt dans le commerce.

Recette 

Pour 3 litres de kombucha, préparation 10 minutes, infusion 15 minutes, fermentation 1 semaine. Les ingrédients: 3,2 l d’eau filtrée bouillante, 150g de sucre blond, 5 sachets de thé (noir, oolong, vert), 1 champignon, 120 ml de thé kombucha tout prêt. Mettez le sucre et les sachets de thé dans l’eau bouillante. Laissez infuser 15 minutes. Versez dans un bocal, ajoutez le champignon et le thé kombucha. Couvrez avec une étamine maintenue par un élastique. Gardez le bocal dans un endroit chaud et sombre pendant une semaine jusqu’à la formation d’un nouveau champignon. Se conserve 3 mois dans des bouteilles remplies jusqu’à 3cm du goulot (6).

RECETTES

Le printemps est la saison des cures de nettoyage interne pour balayer les toxines hivernales. Le foie, organe de cette saison sera stimulé par ces jus «détox». L’été est proche et le maillot de bain attend sa sortie. Il est temps de penser à son corps: le poids à diminuer, la cellulite à éliminer!

Mélanges amincissants, diurétiques.

Pour commencer les eaux aromatiques (7) faciles et rapides :

Eau à la reine des prés, concombre (7)

Pour 1 litre: coupez 200g de concombre en rondelles. Mettez 1 cuillerée à soupe de reines des prés dans un sachet en étamine ou une boule à thé. Placez tous les ingrédients dans un bocal et laissez macérer 12h au frais. Avant de boire ajoutez le jus d’un citron.

Eau du matin pour le foie (7)

Le matin le besoin de boire de l’eau est bénéfique, en plus cette préparation stimule et nettoie le foie et l’organisme. Le citron est alcalinisant et purifiant.

Pour un grand verre d’eau plongez une branche de romarin. Laissez macérer 12h au frais. Le lendemain ajoutez le jus d’une demie citron et dégustez.

Super- minceur

Pour lire la suite achetez le no 6 de Thérapies Complémentaires ou le PDF de cet article dans notre boutique Via Praetoria/MediaFactory

NO COMMENTS