Que prédisent les astres pour la France en 2017?

0
931

Norma Brugiroux

L’année astrologique débute le jour du printemps (pour l’hémisphère nord) le 20 mars 2017 à 11h17, heure de Paris.

Nous sommes, depuis le début de la décennie, dans une configuration d’immenses changements de société. Cette transformation s’accélère de plus en plus et ce jusqu’à 2020.Il faut tenir compte de ce contexte pour nous projeter sur l’année prochaine.

2017 revêt un intérêt particulier pour la France en raison des élections présidentielles et législatives et ceci dans un climat de crise économique et sociale et un contexte national et international violent.

La France prend un nouveau tournant, sous la direction d’un gouvernement qui démarre son action avec autoritæé et rayonnement.

Historiquement le peuple français a toujours été rebelle à l’autorité ! Les réformes annoncées se feront dans l’insatisfaction générale mais, faute d’options autres, elles finiront par être acceptées avec résignation.

La question financière sera encore plus au cœur des préoccupations du peuple.

Du point de vue de la santé, il est à prévoir une plus grande importance des problèmes concernant des maladies pouvant affecter les Français, voire une épidémie, de grippe par exemple, plus sévère que d’habitude touchant la population des seniors. Toujours dans ce même contexte, d’autres sujets de crainte pourront s’aggraver encore du fait que la population rencontre de plus en plus de difficultés pour se faire soigner : déserts médicaux, délais de plus en plus longs pour consulter, hôpitaux surchargés, etc…

Le climat de violence persiste. Les manifestations d’étudiants et grèves seront toujours d’actualité.

Des nouvelles inquiétudes boursières se feront sentir.

Il sera difficile, au niveau de la direction du pays, d’échapper à un climat délétère, avec des « loupés » regrettables, des malentendus ou quiproquos donnant lieu à de mauvaises décisions par manque de discernement.

Toutefois, en étudiant le thème de l’année pour la France et celui des élections présidentielles, le 28 mai 2017 à 20 heures, on constate que les cœurs de ces deux thèmes battent à l’unisson. Cela nous annonce bien les ruptures et les changements annoncés.

En attendant la fin de cette décennie, la seule petite lueur, dans ces années difficiles qui arrivent, est un probable pris de conscience de l’impérieuse nécessité de changement.

Au moment où ce texte est rédigé il est impossible d’identifier le nom du prochain président de la République. Seule, peut-être, la confluence de toutes les difficultés et tensions évoquées plus haut permet-elle de penser que la confiance du peuple souverain ira vers les équipes aptes à redresser le pays. Les temps sont dures et graves, faisons le vœu que les prochaines élections répondront aux espoirs de la population.

 

 

NO COMMENTS