Intoxication aux métaux lourds – phytothérapies tibétaine

0
714
metaux lourds thérapies complémentaires
metaux lourds thérapies complémentaires

Les métaux lourds et la phytothérapies tibétaine

Interview de Christophe Girardin-Andréani

Dans notre premier numéro nous avons parlé des travaux du médecin Christophe Girardin-Andréani sur les intoxications liées aux métaux lourds, responsables de plusieurs maladies qui prolifèrent dans notre société moderne. Dans l’interview qu’il a accordée à Thérapies complémentaires, le médecin donne ses conseils aux lecteurs de notre magazine.

TA : Comment arrivons-nous à nous intoxiquer et quels sont les métaux responsables ?

Christophe Girardin-Andréani : L’intoxication aux métaux lourds est véritablement omniprésente. Il y a un indicatif qui est en pleine augmentation : la charge chimique corporelle.

Nous sommes exposés en permanence à un milieu qui est complètement chargé. Il y a plus de 100000 molécules toxiques différentes dans l’environnement et il y en a certaines qui sont à des doses très importantes comme les pesticides, les phytosanitaires, les produits chimiques, qui sont utilisés dans le milieu agricole. Il ne faut pas oublier les polluants domestiques : les phtalates, les formaldéhydes, etc.

Il se rajoute les pollutions qui se trouvent dans l’alimentation qui concentre tous ces éléments toxiques de notre environnement.

Il y a ensuite les intoxications par les activités de soins : les médicaments, la vaccination, les amalgames dentaires, les cosmétiques, les produits d’hygiène corporelle qui sont chargés de substances agressives pour le milieu vivant.

Parmi tous ces toxiques, certains sont plus importants : les métaux lourds. Les métaux lourds sont d’une toxicité qui se manifeste à tous les niveaux, sur toutes les structures biologiques. Il n’y a pas une seule cellule de notre corps qui n’est pas concernée par les métaux lourds, parce qu’ils se fixent sur les atomes de soufre, et du soufre il y en a partout dans notre organisme, dans toutes les membranes cellulaires, dans tous nos organes.

TA : quels sont ces métaux ?

Christophe Girardin-Andréani : c’est un terme générique qui n’est pas forcement très juste scientifiquement. On inclut ici essentiellement le mercure (dans les amalgames dentaires et dans les conservateurs de vaccins), le plomb (de moins en moins, heureusement ; avant, il y en avait dans les peintures, dans les canalisations d’eau… Mais il se trouve encore dans les jouets qui viennent d’Asie et qui ne sont pas toujours, malheureusement, aux normes européennes).

Le cadmium, par contre, on le retrouve partout, surtout dans les zones de fort trafic routier, parce qu’il sert à la vulcanisation du caoutchouc dans les pneus. Les pneus s’usent sur le macadam et la poussière de cadmium se retrouve par la suite dans l’environnement.

Pour lire la suite, achetez l’article pour 0,99€

NO COMMENTS