Dr Schaller : La médecine holistique, une médecine globale

1
944
dr schaller therapies complementaires
dr schaller therapies complementaires

Interview du Dr Christian Tall Schaller

réalisé par Marcela Feraru

Thérapies Complémentaires – Comment peut-on définir la médecine holistique ?

Dr Schaller – C’est la médecine la plus ancienne, puisque toutes les médecines (ayurvédique, chinoise, etc.) sont des médecines holistiques, et la médecine du futur aussi.

C’est une médecine qui comprend l’être humain dans sa globalité, qui s’occupe des quatre corps : le physique, l’émotionnel, le mental et le spirituel. Le drame de notre époque c’est que la médecine matérielle, qui ne s’occupe que du corps physique, a pris toute la place, et nous avons mis de côté toutes les autres. Or, nous ne sommes pas constitués que d’un corps de matière ! Souvent ce corps de matière est malade non pas à cause de ce qu’on mange mais à cause des émotions qui ne circulent pas ! Donc la médecine holistique c’est cela : une médecine globale.

Thérapies Complémentaires -Notre monde occidental est-il prêt à accepter ce concept ?

Dr Schaller – Moi je suis médecin depuis près de 50 ans et je peux vous dire que les choses bougent très vite. Il y a 50 ans en arrière il y avait la croyance que la médecine chimique allait guérir toutes les maladies, il y avait encore cette espèce de foi aveugle dans la science. Un demi-siècle plus tard les gens voient que ce n’est pas la chimie toute seule qui va les sauver ; il faut que les gens apprennent à se prendre en main eux-mêmes. La beauté de la médecine holistique c’est qu’elle n’est pas seulement une médecine qui soigne, c’est aussi une médecine qui éduque. Nous n’allons pas dire aux gens : consommez des thérapies ! Nous allons leur dire : nous pouvons vous donner un coup de main, comme on donne un poisson à celui qui a faim, mais ensuite on va vous donner la canne à pêche, comme dit le proverbe chinois. Le but est de rendre les gens indépendants et ça c’est un des concepts fort de la médecine holistique.

Thérapies Complémentaires -Quel est le rôle des émotions dans le développement des maladies ?

Dr Schaller – La mauvaise gestion émotionnelle. Le fait que les gens gardent en eux leurs émotions ou les expriment mal peut conduire à des maladies graves comme le cancer. C’est vraiment une information capitale. Ça ne veut pas dire que le facteur physique n’a pas d’importance, bien sûr il y a des facteurs comme la nicotine, la viande rouge, le lait, le gluten, les pesticides qui favorisent les maladies, mais c’est encore plus important d’apprendre à libérer les émotions.

Thérapies Complémentaires -En ce qui concerne l’alimentation vous tirez une sonnette d’alarme concernant le lait et la viande, quels sont les risques pour le consommateur ?

Dr Schaller – Pour moi les trois aliments les plus toxiques de notre alimentation sont la viande, les produits laitiers et ceux à base de gluten. Le blé tel qu’il est raffiné depuis quelques siècles est devenu un produit très malsain. Le pain tel qu’on le mange aujourd’hui n’a rien avoir avec celui d’il y a un siècle. Il est devenu un aliment complètement dévitalisé. On a choisi depuis un siècle des blés avec une haute teneur en gluten parce que plus il y a de gluten plus c’est facile à travailler pour le boulanger. Á l’époque où le boulanger travaillait à la main il voulait un blé facile à malaxer. Aujourd’hui, où il y a les machines, ça n’a plus aucun sens, mais ça n’empêche pas que le mal soit fait et les blés d’aujourd’hui ont des teneurs en gluten énormes qui font que cette colle que vous ingurgitez quand vous mangez du pain met huit jours[sic] pour ressortir de votre tube digestif. Quand vous mangez des fruits et des légumes ça part le même jour. Le gluten attaque les villosités intestinales ; c’est une question de sensibilité, mais il y a des gens qui ne supportent plus un seul morceau de pain ! Il y a beaucoup de maladies, même des maladies mentales, qui sont en relation avec ça.

Thérapies Complémentaires -Et pour le lait ?

Dr SchallerDans le lait de la vache il n’y a pas que trop de protéines, trop de graisses, il y a aussi un message qui dit « deviens un veau !». Pour le petit enfant c’est une information qu’il ne peut pas digérer. Le résultat c’est qu’on provoque des maladies chez l’enfant : des bronchites, des bronchiolites et autres, avec l’excès de lait de vache. Dès qu’on l’enlève, l’état de l’enfant s’améliore.

Thérapies Complémentaires -Est-ce la même chose pour le lait de brebis ou de chèvre ?

Dr Schaller – Tous les laits animaux sont inadaptés pour l’homme. Le fromage, le yaourt sont un petit peu moins mauvais parce que fermentés et donc plus tolérables; le lait de brebis c’est plus léger, mais cela reste dangereux. La bonne nouvelle c’est que ce n’est jamais trop tard pour apprendre à gérer sa santé.

Thérapies Complémentaires – Quels sont les premiers pas si on décide de se prendre en main ?

Dr SchallerSur le plan de l’alimentation il faut suivre la règle des 3 V : végétal, vivant, varié. Mangez des végétaux, en bonne partie crus si possible pour avoir des enzymes et des vitamines, et puis pour varier vous pouvez de temps en temps manger autre chose, vous ne devez pas devenir rigide sur le plan de l’alimentation.

Mon rôle est de donner aux gens des informations qui vont augmenter petit à petit leur conscience. Pour moi, l’apprentissage de la santé doit se faire dans la gaieté et l’amusement, non comme une corvée.

Thérapies Complémentaires – Vous conseillez de faire des régimes, mais il y en a des centaines ! Lequel choisir?

Dr SchallerLe meilleur régime c’est l’alimentation vivante. Disons que ça c’est une base, mais si vous mangez sainement et ne libérez pas vos émotions vous êtes en train de vous empoisonner avec vos peurs et vos colères. Donc en même temps que nous changeons d’alimentation et faisons l’expérience du régime il faut libérer les émotions. C’est capital !

Apprenez peu à peu par des expériences personnelles à mieux vous occuper de votre corps physique, à mieux gérer vos émotions et à équilibrer vos hémisphères cérébraux (le cerveau gauche et le cerveau droit) !

Pourquoi tombons-nous malade ? Parce que nous arrêtons de suivre les voies naturelles. Nous ne sommes plus guidés par notre intuition, nous sommes guidés par des croyances intellectuelles qui nous rendent malades. La maladie n’est pas une fatalité, mais c’est une occasion d’apprendre que ce sont nos habitudes qui nous rendent malades, donc il faut changer nos habitudes.

La santé, ça s’apprend et il faut le faire en s’amusant. On peut aller au restaurant de temps en temps, mais pas tout le temps ; on peut «s’empoisonner» de temps en temps, mais pas tout le temps.

Thérapies Complémentaires – Pour refermer le cercle avec ma première question : comment vivre «holistique» en quelques conseils que tout le monde peut suivre?

Dr Schaller – Vivre de manière holistique c’est: tenir compte de son corps physique, veiller à ne pas lui donner n’importe quoi en mangeant pour que le corps ne soit pas une poubelle, à ce qu’il ne soit pas l’esclave des industriels qui le polluent de manière dramatique; apprendre à manger, utiliser une nourriture vivante, faire des exercices. Ensuite, prendre en compte votre corps émotionnel, ne pas enfermer vos émotions, ni les déverser sur votre voisin, bien sûr ! Regardez un enfant, il n’en fait qu’à sa tête, il suit ses émotions; et puis, à partir de 3-4 ans, on commence à le formater, à lui apprendre à s’enfermer dans le cerveau gauche et c’est là qu’il rentre dans le monde du stress et de la souffrance, quand il sort de sa «guidance» intérieure. La bonne nouvelle c’est qu’on peut la retrouver et ça donne des gens heureux, qui sont à chaque instant à l’écoute de leur monde intérieur. Ils ne suivent plus les croyances des autres mais ce qu’ils sentent dans leur cœur. Quand vous faites ce que vous sentez juste dans vos cœurs, vous êtes sur le chemin qui est le bon.

Ce que j’essaie de montrer c’est qu’il faut sortir de certaines croyances fausses de la société comme «mourir c’est la fin de la vie». Il n’y a que le corps physique qui meurt, mais votre corps émotionnel, votre corps mental, votre corps spirituel ne peuvent pas mourir. Dès qu’on comprend ça on se détend et on se demande qu’est-on est venu faire sur cette planète ? On est là pour être heureux (dans son corps physique) avec le bien-être (dans son corps émotionnel), mais aussi dans son corps mental (l’harmonie des hémisphères cérébraux) et dans son corps spirituel – là on ne peut être que follement heureux parce que le corps spirituel vit déjà dans la plénitude merveilleuse, divine.

La bonne nouvelles c’est que nous ne sommes pas juste des êtres de matière condamnés à souffrir et à mourir, nous sommes des êtres spirituels. La joie et l’amour viennent du corps spirituel et tout ce que nous avons accumulé comme peurs, comme colères, comme idées fausses, nous pouvons les laisser partir.

Voir la boutique Thérapies Complémentaires

1 COMMENT

  1. […] Docteur Tall Schaller – Pour moi les trois aliments les plus toxiques de notre alimentation sont la viande, les produits laitiers et ceux à base de gluten. Le blé tel qu’il est raffiné depuis quelques siècles est devenu un produit très malsain. Le pain tel qu’on le mange aujourd’hui n’a rien avoir avec celui d’il y a un siècle. Il est devenu un aliment complètement dévitalisé. On a choisi depuis un siècle des blés avec une haute teneur en gluten parce que plus il y a de gluten plus c’est facile à travailler pour le boulanger. Á l’époque où le boulanger travaillait à la main il voulait un blé facile à malaxer. Aujourd’hui, où il y a les machines, ça n’a plus aucun sens, mais ça n’empêche pas que le mal soit fait et les blés d’aujourd’hui ont des teneurs en gluten énormes qui font que cette colle que vous ingurgitez quand vous mangez du pain met huit jours[sic] pour ressortir de votre tube digestif. Lire la suite sur Thérapies Complémentaires […]

Comments are closed.