Bien vieillir : un gaz miraculeux dans nos vaisseaux sanguins

0
1459
Bien vieillir - therapies complementaires
Bien vieillir - therapies complementaires

Bien vieillir avec l’Oxyde Nitrique ou Monoxyde d’Azote

Un gaz miraculeux circule dans nos vaisseaux, nous permettant de bien vieillir.
Un bref résumé des effets de NO (monoxyde d’azote ou oxyde nitrique) :

Vasculaires : vasodilatation, contrôle de la pression sanguine; inhibition de l’agrégation plaquettaire; prévention de l’athérogénèse, de la thrombogénèse

Système nerveux  central : neurotransmission; plasticité : mémoire- appétit

Système nerveux périphérique: vidange gastrique, érection (pénis, clitoris)

Mécanismes de défense : réactions anti-inflammatoires, épithélium bronchique, colites ulcéreuses, articulations douloureuses

Ce gaz très instable a pour formule NO. Il est synthétisé pour la première fois en 1620 par JB van Helmont par l’action de l’acide nitrique sur le cuivre. En 1887 on découvre l’action hypotensive du «nitrite d’amyl», autre nom du monoxyde d’azote. Pendant la Première Guerre mondiale, on s’aperçoit que les hommes qui utilisent la nitroglycérine ont des chutes de tension. C’est ainsi que nait le premier médicament contre l’angine de poitrine. En 1992 «NO» est déclaré molécule de l’année par le magazine scientifique «Science».

La découverte de son existence endogène et de ses propriétés sont couronnées par le prix Nobel de médecine en 1998 qui récompensent les chercheurs Ignarro, Murrad et Furchgott

Son action

Sa production endogène est favorisée par les sollicitations du flux sanguin pulsatile sur les parois de l’endothélium* vasculaire (*tissu qui tapisse la paroi interne de l’appareil circulatoire). Ce gaz très instable est un facteur majeur de vasodilatation.

Une grande variation de pulsions, de pressions et de frottements du sang sont nécessaires pour la production du NO. Une nouvelle science, «la mécano biologie»(1), étudie tous ces mouvements et frottements. Il agit sur la microcirculation, ainsi que sur les échanges au niveau cellulaire avec des implications importantes sur l’agrégation plaquettaire, mais aussi sur l’activité des organes très vascularisés tels les reins, le foie, l’intestin, l’estomac. Il a également des propriétés anti-inflammatoires. Contrôler la production du NO et le bon état de l’endothélium est une impérieuse nécessité. La médecine anti-âge a trouvé une arme anti vieillissement efficace. En plus de son pouvoir vasodilatateur ce gaz est un neurotransmetteur et un bio-régulateur, c’est-à-dire régulateur de l’apoptose cellulaire (mort des cellules) et du stress oxydatif.

De nombreux facteurs perturbent la production de NO, tels que l’âge, le stress oxydatif, le style de vie et les habitudes alimentaires. Les diminutions de la sécrétion de NO par l’endothélium peuvent entraîner une mauvaise vascularisation à l’origine des maladies des temps modernes tels AVC, infarctus du myocarde, hypertension, diabète. En revanche une augmentation de sécrétion de NO peut générer des maladies neuro-dégénératives(2). Le monoxyde d’azote endogène provient de la L-arginine, acide aminé non essentiel qui est contenu dans les légumineuses, les céréales, le riz brun, le sarrasin, la viande rouge, les volailles …

Pour lire la suite, achetez l’article pour 0,99€ dans notre boutique ViaPraetoria/MediaFactoryParis

NO COMMENTS