L’ Ail noir – Le nouvel aliment miracle

0
1029
ail noir thérapies complémentaires
ail noir thérapies complémentaires

L’ ail noir, le miracle

L’ ail noir présente un aspect étonnant, son arôme et sa saveur le sont eux aussi et si l’odorat permet de retrouver une discrète trace de l’odeur aillée bien connue, c’est surtout des senteurs balsamiques complexes qui s’imposent.

La saveur est douce, sucrée, rappelant vaguement celle de la réglisse, sans le piquant brutal de l’ail frais.

Sur le plan culinaire, broyé au mortier avec de l’huile d’olive, le mélange donne un excellent condiment pour les crudités, les salades, les grillades de viande ou poisson.

L’ail frais ou séché, utilisé depuis l’antiquité, est connu pour ses multiples vertus nutritionnelles, néanmoins il ne convient pas à tout le monde : il peut être mal digéré et son odeur tenace peut  indisposer les autres. Ces effets désagréables de l’ail frais sont dus à l’allicine, un oxydant qui est libéré lorsqu’on mâche ou coupe le bulbe.

Inodore et plus riche en antioxydants que l’ail frais, l’ail noir présente un intérêt majeur, certains diététiciens affirmant que son taux d’antioxydants est multiplié par dix par rapport à l’ail commun.

C’est à Aomori, dans le nord du Japon  qu’il devient célèbre, grâce aux travaux du professeur Jin-ichi Sasaki, qui démontre ses vertus exceptionnelles, notamment pour combattre  certains cancers et  renforcer le système immunitaire.

L’ ail noir est produit de façon hautement standardisée, en laissant  vieillir de l’ail bio, à température ambiante, pendant 20 mois. Une autre technique : les têtes d’ail sont maturées de quinze à vingt jours dans un lieu clos à 60-80 °C, avec un taux d’humidité de 70 à 90 %. La transformation spectaculaire des gousses est, tout simplement, le résultat d’une très lente caramélisation, connue sous le nom de réaction de Maillard.

pour lire la suite,achetez l’article pour 0,99€

NO COMMENTS