5 plantes et produits naturels contre les infections résistantes aux antibiotiques

0
958

Même si elle est traitée comme le parent pauvre de la médecine, la thérapie par les plantes peut donner des réponses là où l’industrie pharmaceutique a des limites. C’est le cas pour les antibiotiques qui, à terme, risquent de devenir inefficaces pour cause d’adaptation de ʺl’ennemieʺ.

Le saviez-vous, il y a des solutions alternatives dans certains cas de résistance aux antibiotiques. C’était le sujet de la conférence de Christophe Bernard, herbaliste et écrivain.

L’exemple le plus connu est celui des infections nosocomiales. Les chiffres de l’INSERM parlent de 750.000 infections par an touchant 5% des patients des hôpitaux et qui conduisent à 4000 décès par an ! Aux États-Unis c’est la cinquième cause de mortalité après les maladies cardiovasculaires, le cancer, les maladies respiratoires et les accidents. L’Institut Pasteur a, quant à lui, lancé une alerte concernant l’émergence mondiale d’une salmonelle hautement résistante aux antibiotiques, avec risque d’implantation dans les élevages de volailles européens.

Il y a donc 4 plantes et une substance naturelle qui sont des compléments remarquables dans les cas d’infections résistantes aux antibiotiques.

  • Épine-vinette (Berberis vulgaris, Berberidaceae)

C’est une plante très riche en berbérine ; les racines sont encore plus efficaces car elles contiennent 10 fois plus de cette substance. Elle est efficace dans :

  • Les infections entériques coriaces (détruit la bactérie, réduit les hypersécrétions, calme les crampes),
  • Les plaies infectées,
  • Les infections de la bouche, de la gorge, du vagin (bactéries et levures).

Elle est utilisée sous forme de teinture, en prise interne ou en teinture diluée (compresses, douche vaginale), sous forme de poudre (pour les plaies), en gélules.

2-Genièvre (Juniperus communis)

Efficace dans les infections urinaires tenaces, dans les infections respiratoires résistantes, dans les plaies infectées.

3Usnée ʺBarbe de Jupiterʺ (Usnea spp, Parmeliaceae Lichen)

Efficace dans toute infection causée par une bactérie à gram positif (streptocoque, staphylocoque, entérocoque, etc.) – peau, vagin, intestins, poumon, yeux. Utilisée sous forme de poudre (obtenue avec un moulin à café) – appliquée directement sur une plaie sous forme de teinture. Utilisée en voie interne ou externe (peau, vagin) en teinture diluée ; pratiquée pour les sinus dans une solution saline.

4Bidens (Bidens spp)

Efficace dans les infections systémiques au staphylocoque, les infections urinaires, les infections entériques, la malaria, la babésiose, la leishmaniose. Utilisé sous forme d’alcoolature, jus frais stabilisé à l’alcool (20%), teinture ou jus dilué, sur plaie infectée.

Pour lire la suite achetez le magazine Thérapies Complémentaires no 6 dans notre boutique ViaPraetoria/MediaFactory

NO COMMENTS